ENSEMBLE FOLKLORIQUE NATIONAL “SAMA”

SRI LANKA

L’ensemble folklorique national « Sam » nous vient de l’une des îles les plus mystérieuses de la planète. Un pays très curieux qui est à la fois un point de convergence de toutes les religions du monde, un lieu aux richesses sans précédent où les pierres précieuses sont extraites en tas, un pays où tous les sorts se retrouvent et dont les spectacles se mélangent à tout moment. mystérieux et sacré. Un poète anglais a écrit: «Le Sri Lanka est l’île après le paradis».

La légende dit qu’Adam et Eve, expulsés d’Eden, y ont trouvé leur premier refuge. On raconte aussi que Sinbad le marin y fait escale. Ses habitants sont convaincus qu’un Bouddha de quinze mètres de long couché sur la pierre, et surveillé par son serviteur de huit mètres de haut, est la seule vraie représentation du prophète vivant. La déesse Shiva aurait fait son nid là-bas sur cette île. Et les anciens Grecs croyaient y avoir trouvé un havre divin. Quant à Marco Polo, il aurait entendu «les fontaines du paradis murmurer».

en savoir plus

Le groupe folklorique national « Sama » n’échappe pas à ces réalités mystérieuses. Ses danseurs portent des ceintures d’argent, des cloches et des attributs de toutes sortes qui les font ressembler à des dieux vivants. Les danseurs regorgent de bijoux de la tête aux pieds.

Les danseurs sont spectaculaires et ressemblent presque à une pantomime du Moyen Âge. Certains dévorent le feu, d’autres marchent à travers les braises et d’autres font tourner de fines assiettes en porcelaine sur des bambous sans fin à des vitesses diaboliques. Ces danses ont un caractère mystique car elles sont aussi colorées et poétiques dans leur sincérité. Les costumes sont en coton blanc et toujours ornés de pierres.

Le spectacle est imprégné d’encens et d’odeurs d’espèces qui montent vers les dieux ou marchent le long des champs de thé et descendent les pentes boueuses des rizières.

Pendant ce temps, les pêcheurs, le long des belles plages bordées de cocotiers, jettent leur «Katus – Maram», en lien avec la mer en Cingalais. A travers l’océan Indien où ses voiles triangulaires attachées aux coques, fines comme des draps, chantent l’aventure et brisent le bleu des vagues.

Et quand les tambours se mettront à battre, cette promenade entre mer et cocotiers, entre rizières et champs de thé, entre épices et encens, sera le moment où le rêve deviendra réalité.

Le groupe folklorique national « Sama » a montré ce mystère sur tous les continents.

Maintenant, nous devons le découvrir.