ENSEMBLE FOLKLORIQUE « MI LINDA COSTA RICA »

COSTA RICA

Cet ensemble a déjà participé à de nombreux festivals où il a réussi à conquérir le public avec son enthousiasme, son désir de faire la fête et la qualité de son spectacle. Il revient, en Europe, avec un spectacle de bon goût évident.

Situé dans le centre de l’Amérique centrale, véritable pont entre les Amériques du Nord et du Sud, ce petit pays est profondément émouvant et grand à bien des égards. Grâce à son relief éprouvé et à sa situation géographique privilégiée, le Costa Rica bénéficie de l’une des plus importantes biodiversités au monde : 850 espèces d’oiseaux, plus de papillons qu’ensemble aux États-Unis et au Canada, 12 000 variétés de plantes et aussi de nombreux reptiles, des amphibiens parmi lesquels de minuscules grenouilles aux couleurs magnifiques, et plus de 160 mammifères. , des variétés étonnantes de poissons d’eau douce et de mer… Etc.

en savoir plus

Le Costa Rica nous invite également à une leçon de géologie. Bordée par deux océans l’Atlantique et le Pacifique, la chaîne de montagnes centrale (qui a une altitude moyenne de 1 500 mètres avec un sommet maximum de 3 800 mètres) est la véritable colonne vertébrale du pays. Il contient plus de cent cinquante volcans, dont les six actifs chacun propose un spectacle différent.

Le Costa Rica a choisi comme symbole un oiseau de ses jungles : le colibri. Comme lui, c’est minuscule. Comme lui, il est plein d’énergie et de vie. Comme lui qui ne sait voler que, le Costa Rica ne peut que danser. Et comme le petit colibri qui n’a pas d’ennemis dans la jungle, le Costa Rica est le seul pays au monde qui ne connaissait aucune guerre dans son histoire. C’est le seul pays qui a toujours vécu dans la démocratie et n’a pas d’armée. Par conséquent, leurs représentants ne peuvent être que des ambassadeurs de la paix, de la joie de vivre et du chant et de la danse.

Nous accueillerons cette compagnie avec plaisir. Les filles sont belles et leurs robes teints par les sèves naturelles de la jungle leur donnent toujours un air de fête. Ils ont aussi la vivacité de ces subtiles métisses où l’ascendance maya et l’influence espagnole sont mélangées.

Le groupe danse au son d’un orchestre populaire qui, dans leur pays, accompagne les processions et les fêtes des peuples. Mais, de concert, il joue du «marimba»,cet instrument exotique en bois que l’on retrouve sous différentes formes, dans tous les pays d’Amérique centrale, et dont la douceur correspond à l’image fleurie et paisible de ce peuple de poètes. Le spectacle est un mélange de danses traditionnelles, du centre du pays, mais aussi de salsa, de la côte, ou aussi des chorégraphies traditionnelles des zones les plus rurales. On ne s’ennuie jamais de la profusion de costumes, de danses, de musique et de chansons.

Son folklore nous séduira par sa joie et son exubérance, sa douceur et sa poésie. Et il sera accueilli avec la même passion qui serait utilisé pour offrir une de ces orchidées qui poussent dans ce pays, comme ici marguerites.

Et nous nous souviendrons que cette « côte riche » est un paradis de charme et de traditions.